BIENVENUE VISITEUR !



" L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -
---------------------------------------------------
WEB SDR TRAFIC 11M
OU
-----------------------------------------------------
MUSIQUE DE FOND
--------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------

----------------------------------------------------



---------------------------------------------------------


Derniers sujets
» Mon livre d'or !
par Invité Mer 31 Mai - 1:06

» Notions astronomiques à retenir
par Eric G Dim 26 Mar - 5:32

» Actualité , magazines et liens divers
par Eric G Lun 13 Fév - 14:32

» L'abri d'observation : une option devenu une nécessité !
par Eric G Jeu 9 Fév - 9:35

Visiteurs

compteur de visite
RADIO LOCALE
*************************************

*************************************
ACTUALITES LOCALES

Linfo.re : information et actualité a la reunion

LA REUNION SUR GOOGLE MAP



Qu'est ce que le Mal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est ce que le Mal ?

Message  Eric G le Ven 27 Déc - 0:28

Définition du mal .


Entre les hommes , il existe une conception différente du mal . En effet , ce qui est mal pour les uns ne l'est pas forcément pour les autres et vice versa . Il est parfois difficile de prédéfinir pour savoir ou se situe la limite entre le bien et le mal ...


S'il y a une définition à donner à la notion du mal , je dirais que c'est un acte positif de négation . Le mal est un acte conscient et intentionnel de transgression et de révolte , de refus et de reniement . Si je suis un homme "affamé" et "assoiffé" et que dans mon ignorance je tente coûte que coûte à satisfaire mes désirs illusoires et vains , il se peut alors que je sois amené à commettre le mal et de ce fait , je rentrerais alors en contradiction avec les lois de l'être et de la conscience .


Si je fais le mal et que j'en souffre , c'est sûrement à cause du manque , de la limitation et de l'altération du bien auquel je ne participes pas .


Le bien est ce qui contribue à la promotion de la paix et de la vie , alors que le mal est ce qui tend à les détruire et à les nier .


Les causes du mal .


Les motivations de l' homme a faire le mal sont malheureusement dominatrices . On peut citer :




  • la vengeance ,

  • la rancoeur ,

  • la tristesse ,

  • la jalousie ,

  • l'envie ,

  • le profit , etc ...


Les origines du mal .


Le mal proviendrait de plusieurs sources :




  • la première source puiserait ses racines dans les profondeurs obscures de notre nature humaine et dans les recoins secrets où se joueraient les rapports entre ce que nous sommes devenu depuis des siècles et ce qui se conserve en nous , à savoir nos instincts personnels et nos pulsions archaïques ,  vieux héritages de notre animalité . Cependant , l'animal que nous avons été ou l'animal tel qu'il existe autour de nous est innocent , ce qui n'est plus le cas pour nous puisque nous sommes sensés avoir évolué et avoir acquis une conscience . Malheureusement , nous pratiquons le mal en toute opportunité .  Ainsi , l'homme se permet de dire que le mal est une nécessité à l'accomplissement future des bonnes actions  . A mon avis , cela démontre  le degré d'immaturité  de l'être que nous sommes encore et le mal qui est en nous est en définitive le fruit de la réaction d'un esprit installé dans son orgueil !


Le mal ( et la souffrance qui en résulte ) peut ainsi être une création personnelle , issue d'une volonté de transformer les événements sur nous et sur les autres d'une manière ou d'une autre . Notre Moi qui est une personnalité incomplète , inachevée et impuissante , erre dans un monde sans foi profonde , sans affection vraie , passant d'erreur en erreur , de faiblesse en faiblesse et de mensonge en mensonge .


  • la deuxième source du mal proviendrait de l'extérieur , par l'action de forces invisibles rebelles et destructeurs . Ce sont des révolutionnaires contre l’être et ils prônent la violation de la positivité , l'outrage du bien et la désobéissance à la loi universelle . Leur objectif est de détruire l’être humain et d'égarer l’esprit indestructible qui se trouve en lui . Ce mal spirituel est authentique et fausserait sournoisement notre jugement et nos décisions . Affirmer la spiritualité de ce mal signifie en indiquer la dangerosité , le caractère rebelle et sournois , tout ce qui en fait une nature négative . On trouve dans divers livres sacrés des textes parlant d'un certain chef , d'un meneur , qui se fait appelé Satan et qui demeure comme un "ange" et un prince des ténèbres . Il aurait un programme tragiquement apocalyptique .


Il est claire que je ne crois pas aux mythes religieux et particulièrement celui qui fait de cet ange rebelle un personnage grotesque qui gouvernerait sur un enfer de feu éternel avec pour horde de soldats et de collaborateurs , une multitude de démons , se complaisant devant la douleur des âmes . Non , le mal spirituel est bien plus subtil que cela et ses méfaits sont véhiculés d'une part , par certains esprits qui se libèrent après la mort charnel et qui n'éprouvent aucun désir d'aller vers la Lumière et d'autre part , par des entités pervers qui sont des fils rebelles du Père Céleste  .

  • une troisième source du mal ne serait pas à exclure sans pour autant annihiler la réalité des autres . En effet , il peut exister des défaillances ou des malformations dans le cerveau d'un être humain , des phénomènes qui déclencheraient la tendance au mal par une filière purement neurologique . La liberté morale d'un tel individu ainsi que sa responsabilité personnelle ne seraient pas en cause dans des actes illicites . Il est donc possible qu'il existe des cas d’actes de cruauté , de meurtres et de torture qui seraient commises par des auteurs qui seraient en fait des victimes du dysfonctionnement de leur cerveau . Ce sont alors des malades qui seraient dénués d'empathie .


Le mal porte atteinte à l'humanité .


Le mal doit être pensé sur une tripartition :




  • le mal physique ( ce sont les souffrances obtenues par ex. par la mutilation  , la torture etc ... ) ,

  • le mal moral ( ce sont les souffrances obtenues  par le racisme , les orgies , les vertus bafouées , les pertes de valeurs , etc ... . Le mal moral , c’est porter atteinte à l'épanouissement de quelqu'un , à son bien-être , à sa liberté , à sa dignité . ) ,

  • le mal métaphysique ( ce sont toutes les imperfections du monde et des hommes qui le composent . ) .


Le mal est une souffrance qui fait partie intégrante du monde . L'homme est montré du doigt bien souvent à cause de sa tendance à la cupidité , à l'orgueil , à la haine , à la lâcheté ,  au  vol , aux mensonges , aux disputes , à l'exclusion , à la misère , à la famine , aux maladies , à l' inégalités , etc ... Ce sont des maux qui perdurent depuis toujours . Par un tel comportement , il s'est mit en danger en se construisant un monde menaçant et périlleux .


Oui ,  le mal porte atteinte au bien-être , à la liberté et à la dignité des autres . Faire le mal , c'est  ne pas venir en aide à l'autre , ne pas l'accepter , ne pas lui faire du bien quand on en a la capacité .


Le mal porte atteinte à la spiritualité .


Le mal retarde évidemment l'évolution spirituel de l'homme et l'induit en erreur . S’il n’a pu porter atteinte à l’éternité , le mal a toutefois corrompu l’histoire . Par exemple , il a fixé profondément le principe de l’athéisme qui consiste à rejeter , à ignorer "Dieu" et à tenter d'effacer activement la moindre trace de spiritualité . Ceux qui vivent par ce rejet constituent une grande foule sur la surface de la Terre et restent malheureusement de génération en génération , des êtres imprégnés d’un athéisme récurent , obsédés à nier l'existence de "Dieu" et mettant leur espoir dans le matérialisme .


Cette perte de spiritualité est une véritable catastrophe  , non seulement pour les hommes , mais pour la réalité tout entière .


Sous l'action d'entités rebelles et d'humains corrompus par le mal , il se produit un échec d'une œuvre qui consiste à évoluer spirituellement et à cheminer vers la Connaissance et la Lumière . Cet échec entraine indubitablement pour ceux qui le vit ,  une sensation de solitude et une souffrance plus ou moins consciente d'une vie vide de sens .


"Dieu" est-il responsable du mal ?


Absolument pas ! Certes , il le tolère , mais il appartient à hommes et aux fils rebelles ( et seulement à eux ) d'être l’auteur du mal qu’ils produisent ou qu'ils acceptent .  Par leur chute , ils ont créé un véritable cataclysme provocant un désordre difficilement mesurable et remédiable , en raison de quoi ils se sont attirés leur indépendance et leur auto-souffrance  .


Certains diront pourtant que si le mal existe , "Dieu" ne peut pas exister . C'est ici une grossière erreur de penser ainsi , croyez-mois et ne nous méprenons pas : il n'y a pas d'incompatibilité logique entre l'existence du mal et l'existence de "Dieu" .


Alors me direz-vous , comment "Dieu" peut-il exister et tolérer le mal ? Tout simplement à cause de la liberté humaine , par laquelle nous sommes appelés à choisir entre les bonnes et les mauvaises actions . Une action ne peut être un résultat prédéterminé , qui  supprimerait ainsi toute valeur morale et toute responsabilité . Le libre arbitre que nous avons démontre à l'évidence que le mal vient de celui qui le commet .


Pour "Dieu" ( comme pour l’homme ) , la liberté est une essence , une dignité et elle demeure la chose la plus précieuse , même si elle va de pair avec le risque inévitable d’un usage négatif . L'action bonne ou mauvaise appartient à l'homme qui est libre ... Mieux vaut le mal libre que le bien imposé et l’obéissance soumise !


Et puis , avant de blâmer "Dieu" sur la famine et la pauvreté , posons-nous ses vraies questions :




  • Pourquoi ne nourrissons-nous pas les affamés et les pauvres ?

  • Pourquoi trouvons-nous toutes sortes de raisons pour ne pas donner de nos biens aux affamés et aux pauvres ?

  • Pourquoi nous empressons-nous à nous déresponsabiliser face au problème des affamés et des pauvres ?

  • Car si chacun d'entre-nous s'empressait de donner un peu de son bien , ne pourrions-nous pas sauver des vies de gens affamés et pauvres ?


Seulement voilà , il est plus facile de blâmer "Dieu" à cause de notre propre égoïsme !


"Dieu" aussi "souffre" !


Cela vous semble t-il incongrue ? Et pourtant c'est le cas car "Dieu" lui-même est impliqué dans la tragédie humaine et paye les conséquences des fautes et des méfaits commis par l’homme !


Comment cela me direz-vous ! Parce que :




  • Il subit à tord les accusations de l’homme ,

  • Il est harcelé par ses questions , par ses protestations , par ses accusations et ses inquisitions ,

  • Il s’est exposé à la contestation humaine et est donné en pâture ,

  • Il se trouve contraint de remédier aux catastrophes que l'homme a provoqué ,

  • Il accepte d’être jugé et se laisse lui-même entraîner dans l’aventure humaine , au point que la tragédie humaine devienne une tragédie divine , les deux s’unissant dans une unique tragédie universelle .


A bien y réfléchir , "Dieu" souffre trois fois plus que l'homme :

  • premièrement , parce que l’homme fait le mal depuis toujours ,

  • deuxièmement parce que l’homme en faisant le mal est tombé dans la souffrance ,

  • troisièmement parce que l’homme dans l'incapacité de laver sa faute , "Dieu" a dû envoyer son Fils spirituel dans la chaire pour subir la souffrance . Son Fils est devenu un homme et a prouvé au monde qu'il était possible de ne pas commettre le mal , de rester intègre aux valeurs universelles . Ce Fils a subit le mal des autres jusqu'à à en mourir .


La souffrance du Fils de "Dieu" a été un scandale tellement puissant que face à elle , aucun autre scandale ne soutient la comparaison et toute protestation devient injustifiée et inopportune .

Pour conclure .


Le mal n'est que l'absence du bien , tout comme l'obscurité est l'absence de lumière . Si on parvenait à illuminer les endroits les plus sombres de notre âme , avec la lumière de l'Amour , on pourrait  alors cesser de faire le mal , cesser de souffrir et de faire souffrir les autres . On pourrait ainsi aller de l'avant dans un élan positif et constructeur .  On en aurait finit avec ce sentiment auto-destructeur qui empêche notre épanouissement .


Le mal est effroyablement présent dans le monde . Il nous reste alors à considérer le monde et la vie comme un parcoure initiatique , où chacun de nous est appelé à considérer les problèmes comme une leçon , pour que nous puissions nous améliorer .


Il est regrettable toutefois que ce soient aussi les innocents qui contribuent à payer et à expier la faute commune de l’humanité !


Bonne réflexion !



avatar
Eric G
Administrateur

Messages : 983
Bonbons coco Bonbons coco : 1782
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 56
Localisation Localisation : Ile de la Réunion

http://ericaeromodelisme974.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum