BIENVENUE VISITEUR !



" L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -
---------------------------------------------------
WEB SDR TRAFIC 11M
OU
-----------------------------------------------------
MUSIQUE DE FOND
--------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------

----------------------------------------------------



---------------------------------------------------------


Derniers sujets
» Mon livre d'or !
par Invité Mer 31 Mai - 1:06

» Notions astronomiques à retenir
par Eric G Dim 26 Mar - 5:32

» Actualité , magazines et liens divers
par Eric G Lun 13 Fév - 14:32

» L'abri d'observation : une option devenu une nécessité !
par Eric G Jeu 9 Fév - 9:35

Visiteurs

compteur de visite
RADIO LOCALE
*************************************

*************************************
ACTUALITES LOCALES

Linfo.re : information et actualité a la reunion

LA REUNION SUR GOOGLE MAP



L'option créole Réunionnais à l'école : une aberration !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'option créole Réunionnais à l'école : une aberration !

Message  Eric G le Lun 17 Fév - 12:56

Le créole ne s'écrit pas !

Je suis Français et Réunionnais . Je parle bien évidemment le français et le créole dans ma vie de tous les jours .
Comme l'immense majorité des Réunionnais , je suis le fruit de la diversité et du mélange culturel . Mes parents et arrières parents étaient d'origines indiennes , pakistanaises , africaines et "gaulois" .

Je suis bien sûre très heureux de ce que je suis !

Qu'est ce que le créole ?

Le créole Réunionnais est la résultante d'un développement autonome de la langue
Française rurale et maritime du XVIIe siècle . Elle a dû s'adapter pour servir d'outil de communication entre les populations venues de France , d'Afrique , de Madagascar et des Indes .
C’est une langue née du métissage entre les différentes langues en présence .

Plaisante , elle est
chargé de folklore , de sens et d'histoire , permettant à celui qui l'utilise de faire connaître la spécificité de sa culture .


Aujourd'hui , le créole est enseigné dans les écoles . C'est une langue en option proposée aux jeunes et aux moins jeunes , une initiative totalement inutile à mon avis .
Cette prise de position ne fait pas de moi un anti Réunionnais , ni quelqu'un qui renie ses origines . Cela ne me ressemble pas .
Cependant , par le vécu et l'observation , je reste dubitatif quant à la légitimité de cet enseignement . Aussi , j'use de ma liberté d'expression pour mettre en garde à qui veut bien comprendre .

Il est vraie qu'à une époque (celle de la colonisation) , la langue créole accentuait l'écart entre la langue des lettrés des classes dirigeantes et celle du reste de la population maintenue en état de servilité . L'enseigner de nos jours est en quelque sorte une sorte de pieds de nez que voudraient nous faire croire ses défenseurs . Ce sentiment d'appel à la réparation , à la reconnaissance et à l'égalité est totalement futile .

Avant d'aller plus loin , je dis STOP à ceux qui , pour défendre leurs arguments en faveur de l'apprentissage du créole à l'école , vont se mettre à traiter les réticents comme moi de  personne honteuse de ses origines , de racistes ou de colonialistes ... 
Ca suffit ! Ce n'est pas en insultant les autres et en dénaturant les propos qui gênent que cela fera d'eux les "gentils" et nous les "méchants .   


Pourquoi je suis contre le créole à l'école ?

Tout d'abords , à la Réunion on ne parle pas UN créole mais PLUSIEURS créoles , selon l'endroit d'où l'on vient .
Il y a le parler créole des hauts , le parler créole des bas , celui du Nord , du Sud , de l'ouest , de l'Est , le créole de ceux qui ont la peau claire , le créole de ceux qui ont la peau plus foncée ... bref un parlé créole dans une population où chacun a ses propres spécificités .
Devant cette réalité , la première question qui me vient à l'esprit est la suivante : d'où vient cette idée absurde de vouloir enfermer et transcrire le créole dans une seule et même écriture ?   scratch

A ceux qui saluent l'effort des linguistes qui tentent encore différentes possibilités de prononciations et de transcriptions du créole , je dis qu'il faut arrêter de soutenir cette mascarade et dénoncer ces pseudos linguistes qui n'arrêtent pas de prendre les gens pour des couillons .
Leurs diverses tentatives restent déconcertantes et absurdes quand au final ,
de nombreux Réunionnais témoignent de leurs difficultés à lire et à comprendre les textes transcrits selon la méthode de ses linguistes .
C'est totalement incongru ! Les gens ont du mal à saisir avec fluidité la transcription , le sens des mots et les phrases . Le texte créole qu'ils lisent leur semble cacophonique à cause d'une écriture squelettique truffées de KWZ .

Messieurs les linguistes , vous n'êtes spécialistes de rien !
Arrêtez de massacrer le créole Réunionnais et acceptez que le charme de ce patois , c'est son parlé , son naturel et sa diversité .


STOP  à vous , prétentieux "chercheurs" de la langue régionale !
Le créole ne peut pas se limiter à un lexique et sa structure grammaticale n'est pas réductible , assimilable à celle du français .
Si l'écriture étymologique peut paraître jolie à vos yeux , comprenez qu'elle est incapable de rendre compte de façon cohérente et globale le créole .

A force d'entêtement et de transcrits ridicules , vous commettez des fautes et vous être dans une impasse .  study 


Ensuite , à ceux qui défendent que le créole à l'école permet aux Réunionnais de mieux comprendre sa langue , de mieux s'exprimer ... , devant de tels absurdités , je suis interloqué .
A les entendre , les Réunionnais ne savent pas parler créole et ont du mal à se comprendre ! Et ceci depuis des générations .
Quel arrogance ! Ils ont complètement zappé les spécificités de chacun ...
De même , quand ils affirment que "maitriser une langue maternelle est nécessaire pour maitriser une autre langue" , cela tient de la théorie pure surtout quand on sait que c'est la méthode de l'immersion (apprentissage dans un milieu ou dans un pays parlant la langue) qui s'avère être la meilleure .
Ces "brillants pédagogues" n'ont pas encore compris qu'une langue ne se pratique pas en traduisant à partir de sa langue maternelle , mais en la pratiquant et en pensant avec !


Enfin , quand un jeune est en difficultés et qu'il ne sait pas parler correctement le français , cela ne dépend pas uniquement de l’apprentissage scolaire et encore moins du fait qu'il ne maitrise pas sa langue maternelle . C'est aussi souvent dû à l’éducation qu’on lui donne (ou plutôt qu'on ne lui a pas donné) .
Quand la famille elle-même ne s’exprime pas en français et que trop souvent elle est démissionnaire dans l'éducation de leur enfant , comment voulez-vous que l’école puisse inculquer et apprendre des choses aux enfants , si la responsabilité des parents à la maison n’est pas assurée ?

Ceci étant dit , il est juste de dire que le bilinguisme (voir le plurilinguisme) est une vraie chance et un  passeport pour nos enfants .
Dans ce cas , pourquoi proposer une langue qui , sans aucun dénigrement de ma part , reste un français dénaturé et dépourvue de grammaire ?
Cherche t-on à enclaver le Réunionnais dans une langue limitée , alors qu'il y en a d'autres qui l'ouvriraient d'avantage à l'extérieur , qui le libéreraient , qui lui permettraient de devenir plus habile avec les mots et avec la pensée ?

De l'avis raisonné de beaucoup , le créole doit se limiter pour ce qu'il est et on doit plutôt privilégier les jeunes aux langues officielles qui auront plus d'impacts dans leur avenir , tant au niveau relationnel , professionnel et administratives .
Toutes les langues plus structurées , avec une écriture plus évoluée serviront mieux les intérêts des enfants .
De plus , le programme scolaire des élèves est déjà assez lourd pour qu’on ne le surcharge pas avec une matière qui ne va jamais servir (ou très peu) dans sa vie professionnelle .

Enfin , qu'on m'explique pourquoi les jeunes métropolitains nés à la Réunion parlent le créole , alors que leurs parents ne sont pas Réunionnais et donc ne le parlent pas à la maison .
L'enseignement du créole est-il vraiment légitime ?  Suspect 

L'apprentissage d'une langue régionale et son utilisation relève du vécu de tous les jours , pas des ambitions politiques ou ethniques de certains qui , notons-le au passage , sont parfaitement francophones , ce qui n'a pas l'air de les avoir traumatisés quand on voit leur réussite sociale .  pirat 


La vérité qui ne plait pas

Il existe une tendance à la Réunion à asservir l'individu pour qu'il reste enclavé , entouré le plus longtemps possible par d'autres , pour qu'il reste malléable afin qu'on puisse plus facilement l'influencer et l'exploiter .
Je pense qu'on utilise souvent des prétextes fallacieux et la langue créole est un enjeu politique qui n'est pas anodin .
Ceux qui se trouvent à tirer les ficelles savent très bien que l'apprentissage du créole n'est pas une vraie nécessité et qu'il ne mène nulle part dans le cadre des études , encore moins celles qui sont supérieures.
Il y a un bourrage de crane récurent , une exploitation de phobie de perte d'identité , un ressassement  outrancier des origines et des exactions de l'époque esclavagiste ... D'exagération en exagération , la  méfiance s'installe , les conflits sociaux culturels sont latents et une haine sous-jascente mine les esprits .

Alors , bien sûre que les Réunionnais ont un devoir de mémoire envers leurs ancêtres qui ont subit l'outrage de l'esclavage ... Bien sûre qu'ils doivent faire attention à ne pas perdre leur identité culturel ...
Mais quand cela relève du martellement , de l'acharnement , du conditionnement , avec une volonté de  division , du dressage des uns contre les autres
, on peut se poser la question du mobile profond d'une telle détermination et d'un tel acharnement de la part de ceux qui semblent avoir pour mission d'entretenir les vieux démons .

L'asservissement moderne des faibles , des démunis ou de ceux qui sont "perdus" est une sournoise réalité , bien entretenue !
"La Réunion aux Réunionnais" , "zoreil dehors" ... , des slogans idéologiques qui s'entretiennent dans l'ombre , sous la tutelle d'une volonté de pouvoir ,
de vengeance , de rancoeur inscrite dans le tréfonds de certaines âmes . Suspect 

En attendant , des inconscients font oublier que le principal handicap de certains jeunes Réunionnais est justement de ne pas maitriser correctement la langue française et que ces derniers se retrouvent gênés lors d'un simple entretien d'évaluation ou lors d'un oral important avec les conséquences que cela peut entrainer .
C'est ici le véritable esclavage moderne : laisser l'autre dans son marasme pour mieux l'asservir.


Réveillons-nous ! La langue officielle est le français et c'est par le français que nos jeunes obtiendront leurs diplômes , qu'ils devront faire leurs démarches administratives . Le créole , comme tous les autres langues régionales , ne fera pas avancer le Réunionnais .
Pourquoi d'après vous les gens restent étonnés et se plaignent que les métropolitains sont souvent préférés par les employeurs à la Réunion ?

Voici ma doléance en créole , dans une transcription qui vaut ce qu'elle vaut , tant la diversité d'écriture est évidente :
" Oté band l'embrouilleur , assez sounouc à nous  , assez entraine not zenfant dans l'fénoir . Souplé , encourage à zot dans le band matière y donne vraiment la chance d'ensortir à zot ! "  monkey 


Le créole ne doit pas être dénigré , ni abandonné

Il y a encore quelques années , le créole était considéré comme la langue des pauvres et des asservis , et était dénigré par la haute société .
Aujourd'hui , grâce à une population qui s'émancipe , grâce aux chansons , à l'humour , au théâtre et à la littérature , le créole est en train de conquérir ses lettres de noblesse .
Il doit demeurer une valeur identitaire et relationnel . Son enseignement par contre , dans les écoles ou dans les universités , devrait être considéré comme un outrage pour le Réunionnais .


Ce patois naturel doit garder sa place dans la société Réunionnaise , que ce soit dans la famille , entre amis , dans la cours de l'école ... ou encore lorsqu'il est approprié dans le cadre professionnel .
Mais , quand des langues internationales sont enseignées pour être parlées , pour être écrites et pour être comprises dans le monde entier , ces dernières ont une réelle priorité pour une ouverture plus complète au monde .
Il ne sert donc à rien de proposer une option créole dans les écoles alors que les priorités sont ailleurs !
Il ne sert donc à rien d'apprendre le créole à l'école alors que cela se fait tout naturellement dans le cadre familiale !
Vouloir garder et protéger ses traditions et sa culture , cela se transmet naturellement par la famille , ce n'est pas le rôle de l'école .
Vous , moi , nos parents n’ont jamais appris le créole à l’école , on le parle tout simplement .
Pourquoi alors vouloir tout compliquer ?
Le charme du créole doit rester cette possibilité de communiquer quand on le veut , où on le veut et comme on le sent ?

Le créole n'a pas le pouvoir de grande communication que possède le français , l'anglais , l'espagnol ... Il serait suicidaire d'enfermer le Réunionnais dans une "créolophonie" qui bornerait son horizon aux frontière de l'île .

Le créole est avant tout oral !


C'est une évidence et c'est dans cette pratique qu'il gardera son charme , son intrigue , sa fraicheur et son intérêt .
Cette idiotie de vouloir l'imposer avec une écriture squelettique (KWZ) n'est pas de nature à l'anoblir . 
Respecter le créole , ce n'est pas lui donner une écriture hybride (pour ne pas dire "bâtardisée") , tout juste bonne pour les SMS .  No

Pourquoi vouloir emprisonner cette langue dans un amas de règles de grammaire ou d'orthographe ennuyeuse comme c’est déjà le cas avec le français ?
Le fait qu'il n’obéit à aucune règle d’expression écrite ou orale ne correspond il pas en effet au symbole de la liberté à laquelle nos lointains parents esclaves aspiraient ?

Efforçons-nous gens de raison , de ne pas dénigrer le créole et transmettons à nos enfants ce bel héritage oral que nous avons reçus .
Mais aussi , efforçons-nous d'encourager nos marmailles à "bien apprendre'' à l'école , comme la langue de Molière qu'est le français + une autre langue qui sera plus bénéfique pour son intégration sociale .
Les enfants ne doivent pas payer les conséquences et voir leur avenir compromis pour servir les intérêts douteux de certains .
Il y va de leur avenir !

On ferait mieux de remette l'éducation Civique dans les écoles .
Et si l'histoire de la Réunion semble être méconnue , c'est en extra-scolaire et à travers le théatre , la musique ... que le rétablissement doit se faire .

Oui à l'identité créole , 
Non à l’enfermement volontaire des générations futurs .

Bonne réflexion !
  Neutral
avatar
Eric G
Administrateur

Messages : 983
Bonbons coco Bonbons coco : 1782
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 56
Localisation Localisation : Ile de la Réunion

http://ericaeromodelisme974.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum