BIENVENUE VISITEUR !



" L'équilibre doit absolument imprégner le Monde , tant au niveau individuel que collectif , pour que l'harmonie et la paix puissent s'installer . " - Eric G -
---------------------------------------------------
WEB SDR TRAFIC 11M
OU
-----------------------------------------------------
MUSIQUE DE FOND
--------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------

----------------------------------------------------



---------------------------------------------------------


Derniers sujets
» Mon livre d'or !
par Invité Mer 31 Mai - 1:06

» Notions astronomiques à retenir
par Eric G Dim 26 Mar - 5:32

» Actualité , magazines et liens divers
par Eric G Lun 13 Fév - 14:32

» L'abri d'observation : une option devenu une nécessité !
par Eric G Jeu 9 Fév - 9:35

Visiteurs

compteur de visite
RADIO LOCALE
*************************************

*************************************
ACTUALITES LOCALES

Linfo.re : information et actualité a la reunion

LA REUNION SUR GOOGLE MAP



Lettre ouverte d'un fils à son père !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre ouverte d'un fils à son père !

Message  Eric G le Mar 19 Mai - 1:48

Un ami proche m'a demandé de retranscrire publiquement une lettre écrite par lui et dont le contenu  s'adresse à son père .

Cet ami gardera l'anonymat et l'anonymat de son père pour protéger les personnes qui n'ont rien à voir dans cette histoire .

Cette lettre parle d
'un homme , d'un piètre individu qui l'aurait abandonné alors qu'il avait 3 ans . 
Absent et indifférent , ce papa , d'une lâcheté incroyable , a traumatisé toute une famille , engendrant des conflits  , de la souffrance et de la tristesse au quotidien .

Sortit de l'adolescence , mon ami a essayé de se rapprocher de ce père , en vains !

Cette lettre retrace que très partiellement le film de sa vie , un scénario sur le thème de l'absence , de l'indifférence , de l'irresponsabilité d'un homme , d'un géniteur , d'un papa , d'un époux .
Les quelques épisodes décrites met en évidence 
la grande brutalité d'une mère devenue amère dans la vie vis à vis des hommes en générale .
  
Un demi siècle plus tard , les conséquences sont là : troubles et émotions perdurent.

Ce témoignage dévoile en fait ce qu'un enfant , devenu homme , a put endurer durant toute sa vie ,  suite à la séparation de ses parents .

Dans cette lettre ouverte  , ce n'est qu'un pan de sa vie qui est dévoilé . Vous y découvrirez une rédaction simple .


Il ouvre ainsi les vannes de son coeur
, laissant couler ses émotions et toutes les  perturbations engendrées par une vie perturbée .

Nous y découvrons un homme triste au plus profond de son âme , portant le poids de son histoire familiale .


Voici sa lettre !



 Papa ,

(Ou devrais-je dire "Monsieur")

Te souviens tu ?
Il y a bien longtemps de cela , je suis venu au monde grâce à toi et à maman .
Mes premiers pas sur Terre , j'étais appelé à découvrir la vie et le monde sous votre protection  .
Un demi siècle plus tard , l'enfant que j'ai étais et l'homme que je suis devenu aurait aimé vous témoigner sa reconnaissance
, sa joie d'exister , son amour et son bonheur passée à vos cotés  .
Ce ne sera pas le cas !
 

La vie en a décidé autrement 

"TOI papa" , tu en a décidé autrement !
Et tu as tout fais pour briser des vies . 

D'une courte relation avec maman , tu as finis par l'abandonner , ainsi que moi ton enfant , pour refaire ta vie avec une autre  .
J'avais
à peine 3 ans

Je peux imaginer que vos conflits et vos disputes vous ont emmené à vous séparer , avec à la clé  une procédure de divorce .
C'était , à n'en pas douter , une situation bien douloureuse pour vous ,  mais vous semblez avoir oublié qu'il en était de même pour moi ! 

A partir de là , je me suis retrouver dans votre division .
Maman a dû faire face à la vie et vivre sans toi , l'homme qui lui avait promit amour , fidélité et protection .
  Je peux témoigner et comprendre que sur le plan sentimental , la vie ne l'a pas épargné puisque d
'un précédent amour elle avait essuyé un premier échec .

Cette femme avait été abandonnée une première fois
, d'un individu avec qui elle eut un premier enfant .
La vie ne lui a pas sourit et elle a dû éduquer sa progéniture
 , seule , avec toutes  les conséquences que cela pouvaient impliquer  .
  De se faits et malgré tous les reproches fondés que je peux lui reprocher , j'admets qu'elle a été courageuse !

Un enfant bousculé , frappé et mal aimé

La vie auprès de maman était tout , sauf dans la douceur .
J'ai été élevé dans la brutalité , tant physiquement qu'affectivement .

Mais toi "papa" , ce n'était pas ton problème .
Tu avais une autre vie à construire , celle qui t'a fait oublier tes engagements et tes responsabilités vis à vis de nous .

Alors oui , je peux comprendre qu'effectivement maman n'était pas une femme facile à vivre !
C'était (maman est décédé le 10 Mars 2017) une personne de caractère , ayant une forte personnalité . 
De plus , elle était plus âgée que toi d'une dizaine d'années  , ce qui n'a pas dû arranger les choses entre vous ... 

 Quand tu l'as connu , tu n'avais aucun ancrage dans la société et tu ne travaillais pas . 
Le dynamisme et la réussite de maman , sans parler de
son indépendance financière faisaient qu'elle avait d'autres atouts en dehors de sa féminité .

Maman était
instruite et avait une certaine aisance en publique ... elle retenait l'attention là où elle mettait les pieds . 
Elle avait une certaine attirance
 .

Abus de confiance

Et toi , 
bel homme et [size=16][size=16]charmeur
, tu as fini par la séduire !
Tu as fini par l'épouser .
Et puis , on finit par se demander si l'amour était le ciment de cet union , 
[/size][/size] car vu les évènements qui s'en suivis , tout laisse à croire que ce n'était pas le cas ... 

Oui , les résultats ne se sont pas fait attendre !
Votre vie de couple fut de courte durée .

Mais moi enfant , m' appartient-il de vous juger , vous mes parents ?
Non !
Cependant , comme j'ai été victime de vos incompétences , je me permet de donner mon avis , de laisser parler mon ressentiment .

Et pour moi , l'abus de confiance est aussi évident que le nez sur un visage .

Oui , j'ai de sérieuses présomptions quant à la malhonnêteté de cet union
  . 

Je sais qu'il arrive que des couples ne s'entendent pas dans la vie ,
mais quand préalablement il y a l'évidence d'une brebis galeuse , alors toute union ne peut mener bien loin .

Et j'ai les faits qui me donnent raison , tu n'as pas été long a te dévoiler , à dévoiler ta fourberie , ta lâcheté et ta brutalité .
  T
u as commit l'adultère en trompant maman et tu as quitté le foyer conjugal , abandonnant femme et enfant .

Souvenirs douloureux de petit garçon

Je me rappel qu'après votre séparation , tu te comportais comme un salopard !

Tu passais de temps en temps à la maison , non pas pour t'intéresser à ta famille ou prendre des nouvelles , mais pour te servir , pour dérober des biens , question d'engranger celle de ta maitresse .
Les disputes étaient virulentes avec maman et tu emportais ce qui te semblais bon de prendre , même certains de mes jouets papa , et cela malgré mes pleurs .
Tu te fichais de nous autres , tu arrivais , tu prenais , tu repartais , tu disparaissais , sans te soucier du mal que tu faisais .

Je me souviens aussi de tes autres passages , plus nocturnes ceux-là , quand je te retrouvais au lit avec maman certains matins . Ma joie et mes espoirs renaissaient , car je me disais : "papa" est de retour "
Mais avec le temps , je compris vite que ses visites-là étaient
intéressés , ignobles , dénonçant sans équivoque la bassesse de l'homme qui profitait encore et encore d'une femme fragilisée .
Tu jouais sur les sentiments de maman , elle qui croyais toujours à ton retour , cet homme  qu'elle continuait à aimer en silence ...

 
Quelle bassesse dans tes actes !

Crois-tu que j'ai oublié cela papa ?
  Crois-tu que j'ai oublié tout le mal que
tu nous faisais subir ?



*********

Ma vie baignée dans la maltraitance

Ainsi , de forfait en forfait , d'année en année ,
je demeurais le témoin de tous ses évènements , de tous ses conflits .
J'étais une victime , qui plus est incomprise .

Tensions
, disputes , coups , pleurs , mal-être ... tout cela était mon lot quotidien avec une maman que tu avais brisé ...

Ma vie fût ainsi remplit de coups , de tristesse , de conflits ,
de souffrances , de questions , m'empêchant de grandir sereinement .
Une vie qui était instable par ton absence , par le manque
 de repère que tu étais censé représenter .
Ton absence papa me 
faisait cruellement défaut et mon équilibre de petit garçon était à mal !

Comment oublier le fait que tu ne t'ai jamais soucié de mes besoins
affectifs et matériels , que tu ne t'ai jamais soucié de ma santé physique et psychique !

Tu t'es défilé comme un lâche , me laissant avec une maman qui n'avait plus de repère , de contrôle et de tendresse .
Fière et orgueilleuse , elle n'avait jamais voulu se rabaisser  et elle t'a laissé manquer à tes obligations à mon égard (éducation , visite , besoins financiers ...) . Au contraire , elle continuais secrètement à espérer dans l'homme malhonnête que tu étais , gardant un insensé espoir de te voir un jour revenir à la maison 
...

La haine maladive de maman


Et puis arriva le moment où elle a dû se mettre devant l'évidence , plus aucun espoir était envisageable .
Maman finit par abdiquer et
l'amour qu'elle te portait se transforma en haine féroce .
A ce moment là elle finit par te détester , par détester les hommes et cela l'a transformé en une bête agressive , une personne brutale , vomissant toute sa haine sur ma petite personne .

Moi le petit mâle , le fils du salopard , j'étais semble t-il de la pire espèce et de la même trempe que toi .
Je subissais les paroles blessantes , les violences et les colères incontrôlables .
Maman perdit de manière pathologique son étiquette de mère !

Et même
si elle s'acquittait de ce rôle avec ambiguïté , elle endossait le tient , celui du père , avec rage .
Durant toute mon enfance j'ai dû subir cette dualité déstabilisante , tantôt mère , tantôt père , complètement déstabilisée . Cela donnait un quotidien
de disputes , de coups et de paroles blessantes .


J’aurais tant aimé avoir un père qui s’intéresse à moi

Sais-tu
"papa" le nombre de fois que j'ai été frappé violemment  ?
Sais-tu ce que c'est de voir une maman défigurée par la rage et la haine ?
Sais-tu ce que c'est d'être
puni sévèrement , trop souvent injustement , et d'être rabaissé perpétuellement devant les autres ?
Sais-tu ce que cela fait de voir son sang couler sous les coups ?

J'avais du mal à admettre que cette maman m'aimait !

Je savais qu'il y avait
plus malheureux que moi sur Terre , mais toutes les brutalités à mon égard étaient trop souvent injustifiées , déstabilisantes pour moi , conduisant ma personnalité sur un chemin chaotique , perturbant mon psychisme , rendant mon équilibre défaillant .

Et toi dans ses moments là , ou étais-tu ?
Ou étais-tu dans mes peines et mes pleurs ?
Où étais-tu pour me protéger , pour donner des réponses à mes questions , à ma tristesse , à mes difficultés ?
Ou étais-tu lors de mes difficultés scolaires  ?
Ou étais-tu lorsque mon frère ainé , perturbé lui aussi , abusait de ma faiblesse
et me brutalisait lui aussi , me faisant des chantages ou me frappant à coup de poing au visage ?

Sais-tu
ce que c'est d'être frappé par des personnes qui sont censées te protéger , d’être rabaissé , insulté , agressé par celle qui t'a mit au monde ?

Sais-tu ce que c'est que de faire pipi au lit (
jusqu'à l'âge de 14 ans) et de vivre l'incompréhension de mes perturbations , de recevoir au quotidien des coups et des humiliations à cause de cela ?
Je vois encore les voisins , les passants ... témoins de cette maman hystérique , de la maltraitance et de la honte que je subissais , une maman qui prenait un malin plaisir de m'humilier .

Sais-tu ce que c'est que de se voir "castré psychologiquement" , moi le petit garçon en devenir d'un homme ?

Prends-tu conscience de la méchanceté dû à l'instabilité , à la dépression et à la paranoïa de cette maman ?
Crois-tu qu'un enfant est fait pour vivre dans de telles conditions ?

Et au final , que crois-tu que je suis devenu pendant que tu étais le "bon père" de ton autre famille ?

As-tu conscience de mes perturbations et de mon état de grande tristesse ?
Je suis certains que non !

Je vais te dévoiler ce que je suis devenus à cause d'une souffrance soutenue .
Je suis devenu solitaire , je manque de confiance en moi et je suis quelqu'un qui déprime au quotidien .   

Continuellement je refoule ma colère , je suis un homme irritable ... avec toutes les conséquences que cela entraine .  
Je suis devenu ennemi de l'autorité , utilisant souvent le masque de la normalité  .
Je souffre de fatigue
chronique , de stress , j'ai des inhibitions au quotidien et j'ai des symptômes  psychosomatiques .
Ventre , foie , prostate , vessie , reins ... tous ses organes sont touchés par une vie névrotique , où mes énergies se sont perdues ...
Je ne suis pas bien dans ma peau .

Entends-tu mes douleurs et ma souffrance papa , toi qui est sensé me protéger ?


******

Et puis les années s'écoulent !

  C'est la vie , tout  enfant finit par devenir adulte .
Je gommais tant bien que mal ma personnalité perturbée pour essayer de paraître normale .
Je faisais face à mes troubles  devant mes nouvelles responsabilités  .
Car moi aussi je devais être un homme indépendant , travailler et 
fonder une famille . 

J'ai alors traversé cette période où j'ai essayé de me rapprocher de toi , choisissant de tourner la page et de faire le pas nécessaire pour retrouver une relation .
Je n'oubliais pas , mais il me semblais bon  de ne pas rester ainsi !
Par la reprise de contact , j'espérais "guérir" un peu du mal qui me rongeait !

Avec courage , j'ai osé , j'ai pardonné ton indifférence , ton absence . 
Moi ton "fils" , j'ai su te pardonner et t'accorder des circonstances atténuantes !

Oui , j'ai voulu me rapprocher de toi pour redonner du sens à ma vie , à ta vie , et aussi pour que mes enfants puissent un jour connaitre leur grand-père , moi qui n'ai connu aucun grands parents . 
A toi , j'ai offert cette opportunité de renouer avec ton fils et devenir le "père" que tu n'avais jamais été .

Tentative de rapprochement


  Je fis donc le nécessaire !

C'est ainsi que tu m'as reçu chez toi , accompagné de ma future femme  .
La réconciliation me semblait nécessaire car l'indifférence entre nous  ne pouvait perdurer .

M
ais les choses ne sont pas toujours ce qu'on espère  !

Premier incident

En 1992 , j'étais venu t'annoncer
tout heureux de mon mariage .
Je me souviens , tu m'avais promis d'assister aux noces et tu m'as offert un petit congélateur .
J'étais tout fier et tout heureux !

Mais le tableau était trop beau  .
 Tu manquas à ta parole et tu n'est pas venu à ce moment  de fêtes .

Deux jours plus tard , avec une lâcheté à peine dissimulée , tu as osé me dire que c'était maman qui t'avait fait peur et qu'au dernier moment tu n'a pas osé venir et lui faire face .

Pourtant , quelques jours auparavant,  nous avons eu une discussion à ce sujet et je t'avais assuré que tout se passerait bien , j'avais parlé à maman et elle avait comprit que ta présence était une nécessité en cette circonstance .
D'ailleurs , le soir des festivités , devant ton absence , elle était désolé pour moi , lâchant à mi-mot qu'elle s'y attendait , qu'elle connaissait l'homme que tu étais ...

Et toi , tu n'as vraiment fais aucun effort , tu t'es caché derrière cette minable  excuse , prenant le risque de casser notre fragile relation . 

Ce qui était ahurissant , c'est que si ma femme et moi n'étions pas revenus vers toi pour essayer de comprendre ton absence  , eh bien tu n'aurais pas bougé , tu ne te serais pas excusé , tu n'avais pas donné de signe de vie ...
Nous , nous étions revenus vers toi avec une assiette de gâteaux de nos noces à la main ...

Non , en vérité et comme à ton habitude , tu as fais preuve de lâcheté , d'irresponsabilités . 
J'ai cependant pris sur moi et tant bien que mal , j'ai refermer la page de cet incident , une fois de plus , pour essayer de sauvegarder notre fragile relation .

Les jours passèrent et nous nous sommes revus , assez
 rarement cependant  !
En fait , tu ne montrais aucun enthousiasme à m'incorporer pleinement dans ta vie . En venant chez toi , je me sentais comme  un étranger , à chaque fois ...

Par ailleurs , tu ne venais jamais à la maison .
Il n'y avait
pourtant pas maman !

Et puis un jour , j'ai dû mettre en place tout un scénario pour que tu viennes manger chez nous  . Ce jour là , tu es arrivé avec un petit cadeau en main ,
une petite poupée pour ta petite fille .
Quand je repense à ce jour , c'était irréaliste !
Il y avait dans mon coeur un mélange de joie et d'étonnement .

Car
je ne ressentais pas
chez toi cette spontanéité dans tes sentiments et tu ne faisais pas grand chose pour que nos familles se retrouvent .
Nous nous sentions toujours comme des étrangers , comme si nous étions dérangeant , comme ci on s'immisciait dans ta famille .
Aucun effort était perceptible venant de toi  .


Nouvel incident

C'était à un moment difficile de ma vie où j'avais besoin d'un peu d'argent .  J'ai donc sollicité ton aide .
J'ai osé te demander un prêt (un don si tu l'estimais) , bref un peu  d'argent (2000 francs de l'époque) pour passez un concour et reprendre des études . Il s'agissait d'une reconversion professionnelle , me permettant de me sortir des difficultés du moment et de travailler dans un autre domaine .

Tu me donnas rendez-vous à ton travail , dans ton bureau de Directeur commercial .
Ce jour-là , tu m'avais assuré qu'il n'y avait aucun problème et que c'était dans tes possibilités de me fournir cet argent . Tu devais le retirer et me passer un coups de fil dans la semaine pour que je puisses venir le récupérer chez toi ou à ton travail .

Te voyant accepter ma demande aussi spontanément , j'ai été étonné , perturbé ... c'était incroyable , tu semblais prendre à coeur mon problème .

Mais que dis-je !
Les apparences étaient trompeuses !

Les jours se sont écoulés !
Aucun contact de toi !
Pas de coup de fil !
Pas d'explication !
J'ai attendu ... encore  ... et encore !

Plus de signe de vie !

J'ai pas insisté sur ce prêt , il ne m'appartenais pas de revenir à la charge , j'ai senti que c'était foutu !
Je compris une fois pour toute qu'il y avait un sérieux problème et que ton insistance à ne jamais me contacter , à me fuir ... était révélateur et sans appel !

Tu n'a pas bougé le petit doigt ,
tu n'a pas repris contact avec moi .

C'est ainsi que j'ai pris mes distances .
Cela ne servait à rien de vouloir forcer les relations avec toi  , visiblement tu ne le souhaitais pas .
Et vraiment , c'était ahurissant
de constater qu'a aucun moment tu as essayé de me contacter ... COMME TOUJOURS .

Tu cherchais la rupture , c'était évident !


********************

Les années passent

On ne se voyait plus ! Quand on se croisait sur la route tu faisais mine de ne pas me voir ... et puis un beau jour , ma femme
et moi , accompagnée de notre petite fille , nous sommes tombés sur toi sur ton lieu de travail . Nos regards se sont croisés , et le tien a fuit .
Prenant mon courage à deux mains , je t'ai interpeller , car toi tu faisait mine de ne pas nous voir ou de ne pas nous reconnaitre .
Obligé , tu as échangé quelques mots avec nous puis , maladroitement , tu nous a fais comprendre que tu avais du travail et de manière très volontaire , tu es partis ... 

Ce jour là ,  le couteau longtemps planté dans mon cœur s'enfonça de plus belle . Tu t'étais comporté comme-ci c'était moi le vaurien , c'était moi le fautif ... c'étais moi le fils indigne qui avait déclenché le conflit !!!

  Inutile de te dire que le monde s'est écroulé autour de moi !
Une grande tristesse emprisonna mon âme , suivit d'une colère ,  d'incompréhension et de
douleurs ravivées .

En fait , je devais accepter définitivement ton refus d'être mon papa , de me faire aimer de toi , d'être ton fils ainé .
J'étais devenais définitivement "orphelin" de mon père .

J
'ai donc mis un trait définitif sur tout espoir de réconciliation .
Il fallait arrêter de courir indéfiniment après le fantôme que tu étais !

Avec le recul , je me suis posé la question de savoir si tu as cru que je cherchais à me rapprocher de toi pour ton argent !
  Tel était sûrement ton minable raisonnement
pour donner une raison à ne plus me revoir .

Tu as fais barrière à ma volonté de renouer avec mon père , à ma recherche
 d'amour légitime qui m'animait depuis 20 ans !


Que dire de plus aujourd'hui 

Simplement , comment fais-tu pour renier un fils qui ne t'a rien fait
 ?

Comment peux-tu semer tant de souffrances "papa" , abusant d'une femme , abandonnant ton enfant , ne cherchant jamais de contact  , le repoussant même ?
Que d
'indifférence pour ta chair et ton sang !!! 

Aussi , rien ne peut m'empêcher aujourd'hui de te dénoncer et de te traiter de lâche , de salopard !
 Rien ni personne ne t'a privé du droit et du devoir d'aimer ton enfant .
Il y avait 1000 façons de te rapprocher de moi . Des excuses ? tu en avais peut-être lorsque j'étais mineure et sous le contrôle de maman , mais une fois majeure et devenu adulte , tu n'as toujours pas cherché à me voir , à me connaître .
Non ! ton indifférence a toujours été ta ligne de conduite !

CE QUI SEMBLE ETRE LA VERITE !

Aujourd'hui , je ne peux m'empêcher de penser que tu as épousé maman pour profiter d'elle et de son argent
.
Et dans ce mépris , tu as mis un enfant au monde pour tromper ta proie .
Puis ton forfait accomplit et après avoir tiré profit ,
tu a tout abandonné ... comme font tous les salopards ...

Tu as forniqué ailleurs , tu as mis au monde d'autres enfants et tu as mené une autre vie , te faisant passer pour un bon mari , un bon père .
Tu as su cacher le prédateur que tu étais et que tu es resté .
  Personne n'a su le cauchemar que tu a fais subir à ta femme et à ton enfant
 .

Que de colère dans mon coeur , ignoble individu ! 



Fin de nos affiliations 


Finit le tutoiement "papa" ! 
Vous en êtes pas un .

Je veux vous blesser Monsieur le géniteur , vous l'imposteur de toute une vie , vous qui avez su garder vos petits secrets dans votre autre vie .


Vous ne semblez jamais avoir pris conscience des souffrances que vous avez fait subir  .

Misérable individu , pensez-vous que les choses peuvent s'oublier aussi facilement et que la vérité sur votre ignoble comportement soit à tout jamais cachée ?

Dans cette lettre , si je ne dévoile pas votre identité , c'est pour ne pas porter préjudice aux innocents que vous avez engendré  ...

Sachez que l'enfant ainé que vous avez mis au monde , cet homme qui est en train de vous écrire aujourd'hui , celui que vous avez effacé de votre vie , a tout aussi le droit de vous accuser et de vous rappeler à quelle espèce d'homme vous appartenez !

Il faut que vous le sachiez , avant que vous ne quittiez ce monde . 

Au nom du mal que vous avez semé dans ma vie et dans celle de ma mère (aussi fautive soit-elle) , je vous dénonce  .

Ainsi prenez conscience que vous êtes une âme noire !
Vous êtes un égoïste et vous avez fait preuve d'indifférence , de  
négligence , d'incompétence , d'immaturité ... tout ceci constituant les facettes ignobles de l'homme vil et du mauvais père que vous êtes en réalité !
Vous avez abusé et maltraité des vies sur terre , celle de votre épouse et celle de votre enfant !
V
ous êtes sournois , abjecte , un piètre individu  !
Vous êtes cette espèce d'homme sans morale !


Regardez-vous dans un miroir Monsieur !
Que voyez-vous ?

En vérité je vous le dis , vous êtes
un minable et un salopard !

Vous avez maltraité votre épouse , vous l'avez frappé , vous avez commit l'adultère et abandonné un enfant .
J'avais 3 ans ...

Je ne peux oublier lorsque vous m'avez frappé , moi votre enfant
, me passant à la douche froide lorsque je pleurais l'incompréhension autour de moi , volant mes jouets pour les offrir aux autres , ou encore votre brutalité lorsque vous m'avez poussé dans les escaliers , évitant de justesse une chute dangereuse ...

Je ne pourrais jamais oublier , vous ignoble père , lorsque vous découchiez le soir de la maison , me laissant les pleurs de maman et tout son désarrois .
Nous étions malheureux pendant que vous alliez prendre du plaisir !


La liste de vos autres forfaits serait trop longue


Honte à vous d'avoir brisé la vie d'une femme et traumatisé celle d'un enfant !
Votre avez commis vos forfaits  et votre manque d'empathie à causé des dégâts irréparables .


Savez-vous que vous en payez les conséquences aujourd'hui ?
Vous ne l'ignorez peut-être pas monsieur (et je ne m'en réjouis pas) , que 
vous subissez depuis des années ce que vous avez fait subir à ma mère il fut une époque .
Si vous ne comprenez pas de quoi je parle , alors oui , vous êtes aveugle , et cela depuis que vous m'avez abandonné à l'âge de 3 ans .

Concernant cette situation , je ne m'en réjouis pas et malgré ma colère , vous êtes dans mes prières
.

Sachez que je ne vous ai jamais souhaité du mal (Pierre Joseph) , mais à mes yeux plus que jamais , vous restez un pauvre type et un vrai salopard  !

Signé : votre "fils" !





avatar
Eric G
Administrateur

Messages : 983
Bonbons coco Bonbons coco : 1782
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 56
Localisation Localisation : Ile de la Réunion

http://ericaeromodelisme974.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum